Le PSD (projet stratégique de développement) « Grand Bellegarde 2030 » s’inscrit en continuité de la démarche transfrontalière de planification territoriale menée à l’échelle du Grand-Genève (Projet d’agglomération), périmètre sur lequel des orientations d’aménagement et de développement ont été validées.

Ces orientations ont été déclinées plus localement dans les PACA (périmètres d’aménagement coordonné d’agglomération), dont le PACA Bellegarde, couvrant 45 communes réparties entre le sud-ouest du canton de Genève, le sud de la communauté de communes du Pays de Gex, le sud-ouest de la communauté de communes du Genevois et la communauté de communes du Pays Bellegardien. 

Outil de traduction d’intentions et de mise en œuvre, ce PSD doit concrétiser la vision des élus locaux des territoires de Bellegarde / Châtillon / Lancrans, à échéance 2030.

L’élaboration du PSD « Grand Bellegarde 2030 » se décompose en 

deux temps :

1) Production d’un schéma de développement urbain et paysager : c’est-à-dire élaborer une stratégie de développement urbain et paysager en traitant simultanément les problématiques liées à l’urbanisation, la mobilité, le paysage et l’environnement, ceci afin de garantir un projet global et cohérent.

2) Définition d’un plan guide et feuille de route pré-opérationnelle : l’objectif étant de traduire le schéma de développement urbain et paysager imaginé et validé en phase 1 en un plan guide ou plan de composition urbain, architectural et paysager. C’est-à-dire notamment fournir une programmation localisée. 

Sur la base d'un diagnostic réalisé par les mandataires et des différents travaux réalisés dans le cadre du Projet d'agglomération, un atelier international d'étudiants en urbanisme a débuté en octobre 2013 et s’est achevé fin février 2014. Cet atelier a offert l'occasion aux étudiants du master "Mundus Urbano" et du master "design urbain" (IUG – institut d’urbanisme de Grenoble) d'effectuer des propositions d'aménagement innovantes et créatives répondant aux enjeux du territoire. Il a permis également d'apporter un regard neuf et de multiplier les sources d'inspirations et les pistes de réflexion sur le développement du Grand Bellegarde à horizon 2030.